AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eden, petit nom de paradis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 6:35

Eden Ashley Calloway
FEAT KRISTEN STEWART © tumblr

∞ NOM: Calloway. ∞ PRÉNOM(S): Eden Ashley. ∞ DATE ET LIEU DE NAISSANCE: le 14 août à Jacksonville (Arkansas). ∞ AGE: 25 ans. ∞ MÉTIER/ÉTUDES: Institutrice. ∞ STATUT SOCIAL: Célibataire depuis peu. ∞ ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle. ∞ TRAITS DE CARACTÈRE: Caractérielle, Franche, Amusante, Très têtue, Romantique, rêveuse, quelque peu délurée, dynamique, mâche pas ses mots, Fidèle, Maternelle, Douce, Méfiante, Peureuse, Fonceuse, A un grand sens de l'humour, Attachante, Stable. ∞ GROUPE: Les Habitants. (ou Les patients, mais elle n'est pas hospitalisée.)



si on creuse un peu

∞ TON TRAIT DE CARACTÈRE DOMINANT :
Très têtue ; Eden a toujours été quelqu'un qui laissait ses craintes prendre parfois le dessus et la faire agir parfois à l'encontre de son caractère. Ou peut-être que c'est cela qui la pousse au contraire à être une fonceuse dans l'âme, à agir sous l'impulsivité, sous l'envie de fuir sous un coup de tête, et à posséder cette méfiance qui la laisse hésitante dans la confiance envers certaines personnes. Sa méfiance est ce qui la motive la plupart du temps à ne pas forcément se confier, à garder toutes ces choses pour elle, refusant d'en parler, de se confier. Point de sa personnalité qui l'a si justement poussée à quitter Noam sans lui révéler la véritable explication qui motivait son geste. Et la demoiselle est si justement du genre obstinée, très têtue dans ce qu'elle veut, dans ce qu'elle décide, même si de mauvaises raisons gouvernent son caractère. Sa méfiance... se laisse submerger par ce mauvais caractère, tout comme ses peurs. Décidée à garder la raison de sa séparation avec Noam secrète, elle refuserait la logique, et préférera se taire plutôt que de mentir.

Fonceuse ; Elle a toujours été celle qui profitait de chaque instant, de chaque seconde, se laissant porter par son impulsivité. Danser dans la rue parce qu'une musique l'inspire et lui plaît, elle n'hésitera pas. Elle se mettra à rire avec facilité. Elle est spontanée, un peu délurée, amusante, respirant la fraicheur et elle agit souvent pour faire plaisir et protéger les autres, quitte à foncer et à se mettre en danger. Sa douceur transpire dans chacun de ses gestes, laissant paraître cette fragilité qui pourtant contraste avec son attitude fonceuse, ce dynamisme et cette audace qui la laisse croquer la vie à pleines dents, alors que le monde pourrait être en train de s'écrouler sous ses pieds.
∞ LA VISION QUE TU AS DE L'HÔPITAL :
Elle n'aime pas vraiment cet endroit alors qu'avant il ne représentait pas grand chose. C'est là-bas qu'elle a été amenée après l'accident qu'elle a eu avec Noam, là-bas qu'elle a découvert sa maladie, là-bas qu'elle a quitté l'homme qu'elle aimait sans même lui en expliquer la véritable raison. Elle doit s'y rendre quotidiennement pour trouver le bon dosage de son médicament, c'est là-bas qu'on lui le lui prescrit, mais moins elle y va, mieux elle se porte en vérité. Et hors de question d'y être hospitalisée, ça inquièterait tout le monde inutilement à vrai dire. Car oui... très peu de personnes sont au courant de ce dont elle souffre.
∞ LA MORT LA PLUS ATROCE À TES YEUX :
Elle n'y réfléchit pas, elle n'y pense même pas. Sûrement agoniser dans la souffrance, comme si tout cela était abominable, et surtout avoir conscience de cette fin inéluctable. Mais comme dit plus haut, elle n'y pense tout simplement pas. La mort ? Connaît pas. Elle est immortelle, pas vrai ? Bien trop jeune pour avoir à y penser. Et puis elle s'assure surtout que cela ne vienne pas sur le tapis.
∞ LA VISION QUE TU TE FAIS DE LA VIE :
La vie est à ses yeux une chose de fragile et d'éphémère à laquelle il faut goûter sans restriction, se laisser porter par ce qu'elle vous propose, et ne rien ternir par de mauvaises nouvelles. Elle aime la vie. Elle l'aime plus que tout... à l'exception de Noam sûrement, et pourtant, elle l'a choisie elle plutôt que lui, ce qui ne semble finalement pas aussi logique que cela. Il faisait... fait toujours parti de sa vie, même si elle l'a quitté avec une excuse bidon. Il était l'un des soleils de son existence, et même si elle ne jouit plus de ses rayons capables de la réchauffer à tout moment, elle sait qu'il s'en remettra, et ne veut rien rajouter à ses malheurs.



∞ slmn
∞ AGE: 21 ans. ∞ COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM: par PRD je crois. ∞ COMMENT TU LE TROUVES?: magnifique, et j'adoooooooooreeeeee *-*. ∞ TON SMILEY PRÉFÉRÉ: cutie . ∞ ACCEPTES-TU LE DOUBLAGE DE TON AVATAR?: non (a). ∞ SCENARIO, PRÉDÉFINI OU PERSONNAGE INVENTÉ: scénario. ∞ LA CÉLÉBRITÉ QUE TU AS CHOISI: Kristen Stewart. ∞ LE MOT DE LA FIN: j'ai trop hâte de jouer cutie pompom .


Dernière édition par Eden A. Calloway le Dim 25 Nov - 2:23, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 6:37

story of your life

« Prends ma main... Serre-la fort... »

Plus rien ne semblait aller alors qu’une seconde plus tôt, tout était tout simplement parfais. Tout aurait dû continuer à être aussi parfait que leur vie, leur week-end, et les quelques minutes précédentes. Mais à présent, une douleur irradiait au niveau de sa hanche, une autre s’était esquissée au fond de son être. Elle n’avait pas perdu connaissance durant l’accident, et avait réalisé qu’elle n’avait en somme pas grand-chose en une fraction de seconde alors qu’elle avait cherché Noam du regard, ne s’inquiétant que pour lui durant ces moments difficiles et interminables. Elle avait pu voir que ses jambes étaient bloquées, avait refusé de suivre les ambulanciers alors qu’ils désiraient l’emmener à l’hôpital alors que des hommes s’affairaient autour du monstre de fer pour le dégager, le libérer. Elle s’inquiétait tellement pour celui qui faisait battre son cœur, celui qui l’avait charmée d’un regard qui s’attardait sur celle qui dansant dans le parc, puis d’un sourire autour d’un verre. Mais elle devait être recousue, on devait vérifier s’il n’y avait pas d’autres problèmes une fois à l'hôpital par de simples examens. Elle n’avait pas eu le choix, soit elle suivait, soit on lui donnait quelque chose pour l’emmener… A tout prendre, elle avait accepté, à condition qu’on lui promette ces nouvelles de Noam qu’elle avait obtenues par la suite, après avoir elle-même perdu connaissance sans qu’il n’en sache rien, ignorant ce qui pouvait bien se passer pour la jolie brune qui brusquement était devenue d’une pâleur terrifiante... entre ces murs qui devaient pourtant s'assurer qu'elle irait bien. Ce fut ainsi que les médecins découvrirent une chose qui se dissimulait à la jeune femme, une maladie qui entrelaçait son cœur à la manière d’une traitresse glissée dans l’ombre depuis bon nombre d’année, insoupçonnable héritage qui avait très certainement sauté la génération de l’un de ses parents.

Ce jour-là, le jour de ce fameux accident qui déroba ses jambes à Noam… marqua un tournant dans son existence. Si toute sa vie, Eden avait simplement vécue, heureuse, spontanée, d’une fraîcheur indélébile, dans une famille sans drame ni catastrophe. Comme si les contes de fée existaient vraiment. Avoir des parents ni trop riches, ni trop pauvres, avec lesquels on a l’impression de grandir telle une petite princesse à la robe rose et dans l’idée que le prince charmant viendra un beau jour frapper à votre porte. Des parents avec lesquels on se dispute brièvement à l’adolescence, mais avec lesquels on finit par s’entendre en grandissant, une fois l’âge de la rébellion passé. Une vie de famille idéale, des valeurs qui se transmettent comme par exemple la fidélité, la confiance, les taquineries ; exemple flagrant du couple parfait qui existe, de deux êtres toujours amoureux malgré le départ de leurs enfants.

Puis il y a eu cette rencontre, ce coup de cœur qui vous attire, ce coup de foudre qui vous percute, vous entraine autour d’un verre, de quelques regards échangés et vous laisse vivre une histoire d’amour comme on en voit peu. Deux gamins qui se chamaillent, deux adolescents qui s’entrelacent, deux adultes qui se glissent sous la couette, voici ce qu’ils avaient été durant toutes ces années à sortir ensemble, à s’aimer, même à se fiancer. Romantique jusqu’au bout des ongles, elle était amoureuse de ce garçon aux yeux bleus, de cet homme qui faisait parti de sa vie depuis cinq longues années. Cinq années de bonheur avant cet instant fatidique qui lui assena qu’elle était malade… et que lui, même s’il restait pour l’instant dans un fauteuil…

« Il va remarcher ? » demanda-t-elle au médecin qui se tenait face à elle, un léger sourire encourageant, ce dernier la regardait à présent qu’il avait consulté le dossier en question. « Répondez-moi au lieu de faire ce sourire de bugs bunny raté. » soupira la jeune femme, son souffle tremblant d’inquiétude tout en laissant son regard se déposer sur l’homme endormi dans la chambre d’hôpital, elle-même debout dans ce couloir, le médecin se trouvant à ses côtés esquissant un léger soupir. « La moelle épinière n’est pas touchée, les conclusions sont optimistes. Avec de la rééducation et du temps, il devrait y arriver, oui. Mais vous devriez lui en parler vous sav… » commença-t-il. « Non. » l’interrompit-elle en se tournant pour l’affronter du regard, la flamme de la détermination palpitant au fond de ses prunelles qu’elle déposait sur lui. Elle refusait d’assener un nouveau coup du sort à Noam, une nouvelle poisse, même s’il lui suffisait de prendre des cachets pour que tout aille bien, elle préférait le quitter, le laisser remonter la pente sans avoir à la porter, sans avoir à être un poids un beau jour. Les docteurs l’avaient prévenue… de ne pas faire de trop gros efforts, de ne pas forcer sur son cœur, que dans ces conditions elle pourrait vivre une fois que les médicaments seraient dosés. Que si elle suivait son traitement, peut-être même qu’il ne serait jamais question de transplantation… Inutile de dire qu’elle comptait faire son maximum pour éviter d’en arriver là, mais d’un autre côté, et si ça en arrivait là ? Ce et si changeait tout, modifiait sa perception de la réalité. Il méritait mieux qu’une fille malade à ses côtés. Il méritait de pouvoir sortir la tête de l’eau des problèmes… et elle ne se voyait pas lui mentir à longueur de temps sur sa propre situation. Alors elle préférait lui dire que l’accident lui avait permis de comprendre un truc important, capital, et que eux deux, c’était fini, qu’elle avait besoin de voir autre chose. Sombrer dans une explication flou et sans le moindre sens, alors que sa décision choquerait les personnes qui leur étaient les plus proches, puisqu’ils étaient fait l’un pour l’autre, et qu’elle l’aimait. Non ? « Mais… » « Non. C’est mon choix. Ma vie. Il saura rien, et vous ne lui direz rien. »

Et malgré l’aberrance de la situation, elle se tint à cette redoutable décision que même ses parents ne comprirent pas vraiment. Elle quittait Noam, rompait leurs fiançailles, mettait un terme à une chose à laquelle elle tenait plus que tout, et pourquoi ? Le prétexte idiot que cela ne lui convenait pas autant qu’elle le pensait, qu’elle ne saurait pas en expliquer plus que ça. Un sourire, un léger haussement d’épaules dégagé et elle faisait illusion. Pourquoi inquiéter tout le monde avec un problème qui ne concernait qu’elle ? Elle n’y voyait aucune utilité, aucun besoin, et puis elle pouvait continuer à vivre comme si de rien n’était. Retrouvant ses petits élèves avec plaisir, elle devait juste faire attention à la moindre douleur anormale, se reposer si elle en ressentait le besoin… d’autant plus que le temps que le traitement se stabilise, cela risquait de prendre du temps.

« Qu’est-ce que tu regardes ? » souffla l’une de ses amies en arrivant à ses côtés, mais Eden ne répondit rien. A quoi bon après tout, il n’était pas bien difficile de voir qui elle regardait à l’autre bout de l’endroit où elle se tenait. Là, il y avait Noam. Mais il n’était pas seul… et s’il avait été avec n’importe quelle autre fille qu’elle pouvait connaître, sûrement n’aurait-elle rien ressenti, mais la subtile douleur qu’elle éprouvait n’avait aucun rapport avec le fourbe venin qui étreignait son cœur, mais tout à voir avec les sentiments qu’elle ressentait toujours pour le brun. Ce n’était pas la première fois qu’elle les voyait tous les deux, elle et ses gestes qui la rongeaient… Eden savait lire en cette ingénue qui s’était entichée de son ex-fiancé, rendant la tâche plus difficile de se tenir à distance, de le tenir à distance d’autres problèmes. « Oh… je vois. Tu sais, tu devrais lui en parler, il comprendrait. » commenta-t-elle, laissant la jolie brune soupirer avant de se détourner pour pénétrer à l’intérieur du café devant lequel elle se trouvait. « Non. » répliqua-t-elle simplement, avant de s’approcher du comptoir pour y commander un chocolat chaud. « Je te comprends pas. Il te manque et c’est pas comme si tu l’avais quitté pour un autre homme. Je suis sûre que tu es une nonne depuis. » « Ca n’a aucun rapport. Il va s’en remettre plus facilement sans moi. » « Tu crois vraiment à ce que tu dis ? Vous étiez mon couple modèle, et il te laisserait pas. » Justement. Mais plutôt que de poursuivre cette conversation, la brune reprit la parole en faisant mine de se tripoter l’oreille. « Tu peux répéter ? Je crois que j’ai un problème d’audition. Je devrais aller voir un docteur, chaque fois que t’ouvres la bouche, ça grésille. » répliqua-t-elle en esquissant un sourire mutin, laissant l’autre soupirer devant les enfantillages de son amie. Pourtant, à cette seconde précise, elle aurait donné cher pour glisser ses écouteurs à ses oreilles, et danser comme une idiote sur une musique qu'elle serait seule à pouvoir entendre.


Dernière édition par Eden A. Calloway le Dim 25 Nov - 2:14, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 9:01

Kstew coeur
Bienvenue sur le forum! Smile
Revenir en haut Aller en bas
pour nana
avatar

pour nana


▲ MESSAGES : 470

MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 10:28

Bienvenue parmi nouuus cutie I love you
Très bon choix de scénario, tu seras pas déçue avec Nono (a)
Bon courage pour ta fiche en tout cas, et n'hésite pas en cas de besoin **
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 10:32

STEW gniaa coeur
Welcome Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 10:55

Bienvenue par ici mam'zelle cutie
bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
FAWKES ㄨLe temps d'un sourire...
avatar

FAWKES
Le temps d'un sourire...


▲ MESSAGES : 588

MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 13:44

HIIIIIIIIIIIIII love gniaa BIENVENUE officiellement et bon courage pour ta fiche cutie si tu as la moindre question, n'hésite pas cutie coeur2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Ven 23 Nov - 15:03


KSTEWWWWW, MA QUEEN cutie I love you
Excellent choix de scénario, bienvenue bave
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Sam 24 Nov - 10:55

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiii tout le monde gniaa coupain3

W. Sunny Blackburn a écrit:
Bienvenue parmi nouuus cutie I love you
Très bon choix de scénario, tu seras pas déçue avec Nono (a)
Bon courage pour ta fiche en tout cas, et n'hésite pas en cas de besoin **
Je te crois sur parole cutie Déjà le scénario déchirait tout gniaa

Noam S. Fawkes a écrit:
HIIIIIIIIIIIIII love gniaa BIENVENUE officiellement et bon courage pour ta fiche cutie si tu as la moindre question, n'hésite pas cutie coeur2
Méfie-toi, je risque de te harceler à la moindre question Razz
Merciiiii *-*


Dernière édition par Eden A. Calloway le Sam 24 Nov - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
FAWKES ㄨLe temps d'un sourire...
avatar

FAWKES
Le temps d'un sourire...


▲ MESSAGES : 588

MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Sam 24 Nov - 12:29

Heureusement que j'aime ça alors coquin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FAWKES ㄨLe temps d'un sourire...
avatar

FAWKES
Le temps d'un sourire...


▲ MESSAGES : 588

MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Dim 25 Nov - 12:24

J'adore j'adore j'adore je suis complètement fan de ta fiche ! Tu t'es approprié Eden à merveille et je ne pouvais imaginer mieux cutie Je te valide avec plaisir !!! I love you Bon jeu parmi nous, pense à voter de temps à autre pour nous sur le top site et surtout à participer à l'événement de fin d'année ici cutie - et à continuer à m'harceler coquin -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   Dim 25 Nov - 14:16

Merciiiiiii cutie
T'inquiète pas, je compte pas arrêter pig
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eden, petit nom de paradis.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eden, petit nom de paradis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un petit coin de Paradis...
» Petit Paradis => Mâle => Léopard [ Non libre pour l'instant ]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
■ call me a doctor. :: 
La vie sur l'île
 :: Le recrutement :: Ils ont passé le test
-