AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AMY || Let me find my own way to love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité



MessageSujet: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 20:31

Amethyst Linsey Nightingale
FEAT KEIRA KNIGHTLEY © crédit

∞ NOM: Nightingale ∞ PRÉNOM(S): Amethyst Linsey ∞ DATE ET LIEU DE NAISSANCE: 31/12/1983 - Londres ∞ AGE: 28 ans∞ MÉTIER/ÉTUDES: Résidente ∞ STATUT SOCIAL: Célibataire ∞ ORIENTATION SEXUELLE: Hétérosexuelle ∞ TRAITS DE CARACTÈRE: Sérieuse - Calme - Fiable - Honnête - Dévouée - Rancunière - Froide - Travailleuse acharnée - Rigoureuse - Déterminée - Solitaire - Exigeante - Autoritaire - Timide - Réservée - Fidèle - Généreuse - Tendre - Sensible - Réaliste (incapable de fantaisies)- Sélective - Perfectionniste ∞ GROUPE: Résidents



si on creuse un peu

∞ TON TRAIT DE CARACTÈRE DOMINANT :
Si un seul mot devait résumer la jeune femme, ce serait le "sérieux". Mais cela ne suffit pas à vous décrire Amy alors c'est parti.
C' est tout d'abord une jeune femme d'un tempérament calme, vous ne la verrez donc que rarement en crise d'hystérie parce que quelqu'un a fait une connerie. Fiable et honnête, elle sera toujours là pour vous soutenir et incapable de vous mentir. D'ailleurs, on la dit très dévouée envers ses patients et il est clair que sa carrière passe avant sa vie personnelle. Mais alors attention ! Si Amy est sincère dans tout ce qu'elle fait, elle hait la tromperie sous toutes ses formes. Vous êtes prévenus parce qu'en plus, c'est une grande rancunière qui mettra 20 ans à vous pardonner une bêtise, si encore elle arrivait à vous pardonner.
Au travail, elle est adepte d'une organisation sans faille. Pas d'improvisation et d'incertitude, tout doit être fait dans les règles de l'art. C'est le sérieux personnifié (ne vous attendez donc pas à blaguer ou à raconter votre vie perso avec elle pendant une opération, il y a un temps pour tout et quand on opère, on bavasse pas). D'une nature assez fragile, la jeune femme reste néanmoins une battante. Sans être une ambitieuse qui ne pense qu'à doubler tout le monde, elle a ses objectifs et se battra pour les atteindre. Rigoureuse, déterminée et endurante le domaine professionnel est vraiment le milieu où sa personnalité s'épanouie pleinement parce que côté coeur, lorsqu'on a une image aussi froide et peu d'amis, c'est difficile d'en avoir).
Amy a ainsi tendance à en demander beaucoup aux autres et lorsqu'elle ne se sent pas respectée, à devenir timide et à se renfermer sur elle-même jusqu'à devenir malheureuse. D'un naturel plutôt solitaire, elle préfère faire sa route sans trop copiner. D'ailleurs, elle n'a que très peu d'amis mais ceux qui parviennent à l'approcher (et vous illusionnez pas, ça prendra énormément de temps car il faut passer la carapace)découvriront une amie fidèle, généreuse et tendre. Elle a des difficultés à se confier et n'aime pas du tout parler de ses états d'âme ce qui peut parfois lui donner une apparence froide et dure. Parce qu'au fond, Amy est très sensible à l'humour et aux plaisanteries. Cependant, il est vrai, elle manque d'imagination et de fantaisie, ce qui l'a plusieurs fois desservie. Introvertie et secrète, son apparente froideur est en fait de la pudeur. Concernant ses relations amoureuses, Amy est bien trop sélective et perfectionniste qui recherche la stabilité. Ce n'est donc pas une séductrice qui met tous les hommes à ses pieds volontairement mais une jeune femme qui veut du sérieux.
[/i][/size]
∞ LA VISION QUE TU AS DE L'HÔPITAL :
L'hôpital c'est le lieu de son travail et inutile de dire qu'à ses yeux c'est un lieu des plus passionnants. On peut y rencontrer des personnes de tout milieu social, des personnes qui ont besoin d'aide et Amy aime l'idée de l'altruisme. Et puis bien sûr, c'est également un lieu toujours en mouvement, 24/24, 7/7. Une vraie fourmilière où l'on a pas le temps de s'ennuyer. On ne peut pas sauver tout le monde, elle a fini par accepter l'idée mais innover, soulager, offrir une seconde vie, c'était sûrement le plus beau cadeau qu'un médecin pouvait offrir.
∞ LA MORT LA PLUS ATROCE À TES YEUX :
Pour Amy, la mort la plus atroce, c'est certainement une longue et douloureuse agonie. Elle serait vraiment angoissée de se voir bloquer dans un lit sans ne rien pouvoir faire, de supporter constamment la douleur et surtout de se voir mourir dans les yeux de ceux qu'elle aime.
∞ LA VISION QUE TU TE FAIS DE LA VIE :
Pour le moment, Amy ne va pas bien. Elle est venue à Little Rock parce queson CV a été accepté et qu'elle a besoin de faire ses preuves. Elle regrette probablement de s'être fiancé à un Titulaire, son boss. Elle s'en veut de ne pas avoir vu quel homme il était réellement. D'autant plus qu'il s'est arrangé pour que son humiliation soit publique à Londres. Alors la jeune femme a fui. C'était ça ou le suicide. Aujourd'hui, elle se jette à corps perdu dans le travail en attendant des jours meilleurs et cherche à faire ses preuves. C'est très important pour elle.



∞ Clémence
∞ AGE: 24ans ∞ COMMENT AS-TU DÉCOUVERT LE FORUM: Par Alec, qui nous cherchait une maison little angel ∞ COMMENT TU LE TROUVES?: J'aime le design et on voit le travail qui a été fait cutie ∞ TON SMILEY PRÉFÉRÉ: choupi . ∞ ACCEPTES-TU LE DOUBLAGE DE TON AVATAR?: Non. ∞ SCENARIO, PRÉDÉFINI OU PERSONNAGE INVENTÉ: Personnage inventé ∞ LA CÉLÉBRITÉ QUE TU AS CHOISI:Keira Knightley ∞ LE MOT DE LA FIN: J'ai hâte de rpp ici !!!! gniaa



Dernière édition par Amethyst L. Nightingale le Jeu 22 Nov - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 20:31

story of your life

« A new town for a new Life »

Je ne suis pas le genre de fille qui a une histoire extraordinaire. D'origine anglaise, j'ai vécu mon enfance dans la banlieue de Londres. Enfant, on me disait déjà calme et respectueuse des règles bien qu'à mes heures je pouvais me montrer espiègle et intrépide. J'ai fait quelques bêtises, comme tous les enfants mais oui, mes parents ont toujours dit que j'étais une enfant facile. J'avais rencontré très tôt ma meilleure amie, Liz, depuis l'âge de huit ans. Elle était arrivée en cours d'année et ce fut comme une évidence pour moi : nous serions des meilleures amies. Ensemble, nous avions inventé des jeux auxquels nous nous adonnions à chaque récréation, recréant totalement des mondes où la magie avait toute sa place (hélas, Harry Potter n'existait pas encore). Mes notes dans l'ensemble étaient correctes mais je me surpassais surtout dans les matières scientifiques. En revanche, l'histoire, la géographie ou les activités artistiques... C'était loin d'être le cas. Je n'avais jamais su exploiter mon imagination, au contraire de Liz qui avait un réel talent.

Concernant mes activités, j'ai toujours pensé que le sport était important. Dès l'âge de dix ans, je me lançai dans le volleyball mais malgré mon niveau correct, j'ai préféré changer pour l'athlétisme à l'âge de douze ans. Courir me donnait à cette époque l'impression de voler et me détendait bien plus que le reste. Et vint le temps de l'adolescence qui bien sûr apporta son lot de changement. A ce moment là, je ne pensais plus qu'à faire des virées avec Liz au centre commercial ou du shopping dans Londres entre deux cours avec des camarades de classe. Une époque facile à laquelle je retournerai bien. Malheureusement, mon A Degree (équivalent du bac français) sépara ma route de Liz. Nous nous sommes perdues de vue car elle intégra une école d'audiovisuel alors que je me destinais personnellement aux métiers de la médecine, comme mon père. J'admire mon père. Il travaillait en tant que grand spécialiste dans cet hôpital londonien et était plutôt respecté de ses pairs. Il faisait même parti du conseil d'administration mais moi, ce que je voulais, c'était de l'ambiance et plutôt celle des urgences. Je me concentrais activement sur mes études et put donc les terminer en étant dans les premiers de ma promotion. Le prix pour y arriver ? J'avais totalement sacrifier ma vie sociale : je ne voyais plus mes amies, n'avais pas le temps de m'occuper d'un petit ami (ils finissaient toujours par me lâcher sous prétexte qu'ils ne me voyaient pas suffisamment) et des parents qui s'inquiétaient à longueur de temps de me voir enfermée dans ma chambre, des livres de médecine ouvertes et éparpillés sur le sol. Jusqu'au jour où je pu enfin faire mes premiers pas en tant qu'interne. C'est là qu'un homme s'intéressa à moi. J'aurais dû me méfier. Il était déjà Résident et il me prit tout de suite sous son aile, m'invitant à le suivre partout où il allait. Désireux de m'enseigner tout ce qu'il savait, les sentiments vinrent vite s'en mêler. Les choses étaient alors simples. Nous suivions le même rythme et ne nous offusquions pas lorsque l'un de nous était trop fatigué pour sortir le soir. Mieux encore, il me permit de progresser rapidement en me donnant confiance en moi et en me poussant dans la pratique sur les notions qui pouvaient encore poser problème. Oui, cet homme était mon vrai prince charmant mais les choses ne durèrent pas...

Aujourd'hui, je tente de reconstruire ma vie. Comme la plupart des personnes travaillant dans cet hôpital d'ailleurs. Ironie du sort, je débarque tout juste de mon Angleterre natale , bien décidée à prouver à tous ces gens qui m'avaient abandonné et trahi ce que je valais. Quand j'y repense... J'avais terminé mes études, j'avais brillamment réussi le concours et je faisais mes premiers pas en tant que médecin. Je m'éclatais dans ce travail, d'autant plus que c'est là que j'avais rencontré mon fiancé, Henry. C'était mon supérieur hiérarchique à l'époque et c'est sûrement à cause de son statut que j'ai éprouvé le besoin de fuir mon pays d'origine. Cet homme m'a complètement détruite. Oh j'ai été bien naÏve, je le reconnais. Je n'avais pas vu son vrai visage et je me souviens encore de ce jour, où je suis rentrée dans son bureau et que je l'ai trouvé bien occupé avec une infirmière. Sur le moment, je n'en croyais pas mes yeux. Il n'avait pas pu me faire ça, pas à quelques mois de notre mariage ! Eh bien si. Cet abruti avait eu le culot de me tromper, et ouvertement en plus car je découvris quelques jours plus tard que tout le monde était au courant. Mais personne n'en disait rien. Pourquoi? Peut-être parce qu'ils avaient peur d'Henry ? Ou bien parce qu'ils trouvaient bien plus amusant de me voir agir en femme comblée alors que son fiancé lui était infidèle dans le dos ? Allez savoir, certains avaient peut-être même parié sur ma réaction lorsque je découvrirai le pot aux roses ? Blessée, humiliée, j'ai quitté la pièce en silence, des larmes plein les yeux. Oui, d'autres l'auraient griffé, lui auraient sauté dessus, mais j'en étais incapable. J'étais simplement affligée de découvrir un monstre, car il fallait être cruel pour me faire croire en des sentiments qui n'étaient absolument pas sincères. Et pire, c'était mon chef. Oh, il vint bien s'expliquer. M'enfin, ce fut loin des excuses que j'attendais. Non, en retour j'eu droit à "Mais Amy, si tu n'étais pas sérieuse, tout se passerait bien ! C'est ta faute, tu manques d'originalité, on s'ennuie tout le temps avec toi". Wow. Entendre que j'étais à l'origine de mon malheur, ça me fit l'effet d'un coup de poignard en plein coeur. Je ne sus même pas quoi répondre, trop désarçonnée qu'il me déballe ça comme ça. Et dans les jours qui suivirent, ma vie devint un enfer. Parce qu'aux yeux de tout le monde, j'étais en tord. Lui même était pour une raison qui m'échappe encore en colère contre moi. Finalement, un soir où j'avais pris mon courage à deux main pour lui parler entre deux urgences, il a achevé mon agonie : "Amy, tu n'as jamais su faire quelque chose par toi même. Tu ne t'en es jamais rendu compte, mais aucun autre chef de service te prendrait dans son service parce que tu es une incompétente. Tu as eu les honneurs pour ton diplôme, c'est bien, mais en pratique, tu es vraiment loin du compte. D'ailleurs, si tu es toujours là, c'est grâce à moi. Et aussi à ton père qui est assez connu pour qu'on ne discute pas lorsqu'il veut qu'on t'embauche".

J'ai pleuré. Je ne suis même pas venue travailler le lendemain, restant planquée dans ma petite maison de banlieue londonienne. Je ne voulais plus jamais remettre les pieds dans cet hôpital. Résultat, j'ai pris la plus grande décision de ma vie : j'allais partir à l'étranger et prouver à ce connard de première que j'étais loin d'être l'écervelée pour laquelle il me faisait passer, qu'il était en tord sur toute la ligne. La nouvelle déconcerta totalement mes parents. Surtout ma mère en fait. Elle a paniqué, me disant de travailler dans un autre hôpital, que j'étais assez brillante pour m'en sortir à Londres ou même à Manchester si je voulais. Mais selon elle, je n'avais pas besoin de partir à Little Rock. Trop tard. J'ai envoyé mon CV et j'ai été retenue. A présent installée, je suis prête à montrer ce que je vaux et à faire ma carrière. Cet environnement, loin d'être serein m'occupe suffisamment l'esprit pour ne plus penser à ma peine de coeur.

Loin de mes parents, Little Rock est ma nouvelle chance et je ne compte pas la gâcher. Les hommes, pour moi c'est terminé. A mes yeux, aucun n'en vaut la peine et à vrai dire, ils sont plus sources d'ennuis qu'autre chose. Mon objectif, c'est donc de me concentrer sur mes compétences et me prouver à moi-même que même si Henry m'a beaucoup apporté, je suis capable de tenir mon métier, de soulager et guérir mes patients... Sans lui. Et sans personne.


Revenir en haut Aller en bas
FAWKES ㄨLe temps d'un sourire...
avatar

FAWKES
Le temps d'un sourire...


▲ MESSAGES : 588

MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 20:45

Bienvenue slurp

Je viens de finir de lire ton histoire et mon Dieu tu écris divinement bien gosh. J'adore et j'ai vraiment hâte de voir tes rps et l'évolution d'Amy ! Bref bon courage pour la dernière question et j'espère que tu te plairas parmi nous cutie Si tu as des questions, n'hésite pas, nous sommes là pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 21:03

Mici !! cutie

Wouah arrête tu vas me faire rougir ! Ce n'est pas mon meilleur en plus je crois (faudrait demander à TF en fait... mouahah (qui à mes yeux est bien meilleure que moi) En tout cas, j'espère que nous aurons l'occasion de rpp aussi ! little angel

Revenir en haut Aller en bas
FAWKES ㄨLe temps d'un sourire...
avatar

FAWKES
Le temps d'un sourire...


▲ MESSAGES : 588

MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 21:05

Bref, tu le sais, j'aime ta fiche, ta plume, ton style donc c'est un immense plaisir que je te valide cutie On trouvera un lien et on se fera un sujet car je veux ! :gniaaa: hiii
Dans tous les cas bon jeu parmi nous et n'hésite pas à poster dans les jeux, flood et de voter pour le top-site toutes les deux heures si tu veux gagner des points ainsi que de participer à l'événement mit en place ici cutie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 21:08

MDRRR L'autre elle dit que je suis meilleure qu'elle, CAY FAUX ! Egalité partout cutie
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 21:16

Nono (j'adopte aussi MDR) : j'irai faire un tour dans l'event demain soir car il m'inspire beaucoup beaucoup ! cutie Je préparerai peut-être même ma réponse en cours d'anglais tiens (ouais j'y apprend plus grand chose maintenant). Bref, vi pour le lien, vi pour le sujet ! gniaa

Alec : Ba si ba si ! A mes yeux à moi ! calin1
Revenir en haut Aller en bas
FAWKES ㄨLe temps d'un sourire...
avatar

FAWKES
Le temps d'un sourire...


▲ MESSAGES : 588

MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   Jeu 22 Nov - 21:21

Vous êtes tous les deux doués, voilà tout I love you love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AMY || Let me find my own way to love   

Revenir en haut Aller en bas
 

AMY || Let me find my own way to love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Glorfindel • Mornie utúlië... believe and you will find your way
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Basement Vodou: Haitian Spirituality in Brooklyn

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
■ call me a doctor. :: 
La vie sur l'île
 :: Le recrutement :: Ils ont passé le test
-